mardi 29 avril 2008

Ce soir 29 avril 2008 à 21H: participez au lancement du Tome 1 de Traverses, Livre Voyageur à la Galerie Tournicoton rencontrez-nous sur Second Life!


C'est avec la collaboration de Tournicoton que nous vous présentons ce mardi 29 à 21h la vidéo de l'appel à images.

Rencontrez l'initiatrice de Traverses Karen Guillorel "Nout Eales" et la responsable éditoriale du tome 1, Margherita Balzerani, qui viendra sous le nom suivant : Margherita Bertolucci.

Téléportez-vous à 21h - 12 AM dans le
Centre d’arts et d’Essais Transdiciplinaires Tournicoton
dirigé par Mariaka Nishi :

Voici Mariaka Nishi, fondatrice de Tournicoton.

Mariaka NISHI (Anne ASTIER) écrivain et artiste, diplômée en sciences de l'information et communication par un mémoire sur la transdisciplinarité et la société de la connaissance, auteur du concept de roman multimedia filmé à même la vie, et productrice d'expositions innovantes à Tournicoton Art Gallery, au Centre d'Arts et d'Essais Transdisciplinaires, ou à la Bibliothèque Francophone (Annelies in Wonderland/Real virtuality ; L'Homme Quantique ; Le piano ; Les anges aussi rêvent ; L'échelle de l'ange).
Si cela vous tente de partiper au prochain tome de l'expérience Traverses, livre voyageur ?
Photographie officielle de Marc Dacunha Lopez
Cette fois-ci, le thème est « l'autre » et le livre sera exclusivement composé d'images qui nous seront envoyées par les internautes. L'appel à vos créations démarrera sur Second Life dans la galerie Tournicoton ce mardi 29 avril 2008 à 21h – 12 am – rencontrez à cette occasion la réalisatrice de Traverses Nout Eales et la responsable éditoriale de ce tome, Margherita Bertolucci !
Nout EALES (Karen GUILLOREL) est éditrice du livre Traverses. Concept d'un livre voyageur, que l'on transmettrait en chemin, livré à la vie et à l'aléatoire. Voyageuse et rencontreuse d'hommes et de femmes. De l'autre. Traversant à pied ou en vélo des pays en guerre et notant le regard que l'on porte sur elle, femme. Sa démarche est une démarche artistique et humaine, délibérément sociale, pleine de charme et de sens, dont elle parle ici
Elle est également scénariste (plusieurs prix de scenari) ou réalisatrice de courts métrages, et écrit pour la presse.
Margherita BALZERANI (Margherita BERTOLUCCI) est la responsable éditoriale du Tome 1 de Traverses, elle écrit également sur le travail de certains artistes contemporains, enseigne l'histoire de l'art dans une école de manga, travaille au Département de l'Action Culturelle du Palais de Tokyo, et prépare une thèse sur le thème extrêmement pertinent : "Les enjeux esthétiques des jeux vidéo et leur influence sur la création artistique contemporaine".
Galerie Tournicoton: Blog.

mardi 22 avril 2008

Reportage: ITALIE Elections 2008.

L'Italie d'aujourd'hui..."corsi e ricorsi storici!"



samedi 12 avril 2008

Conférence Lundi 14 avril 2008 à 15h: Second Life, nouveau territoire d'expérience artistique immatérielle?

Conférence.
Lundi 14 Avril 2008 à 15h.
Chapelle des Petits-Augustins
Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris.

« Second Life, nouveau territoire d’expérience artistique immatérielle ? »

Créé en 2003 par la société californienne Linden Labs, Second Life comptabilise en seulement quatre ans plus de 10.000.000 inscrits dans le monde entier.
Second Life se présente habituellement comme un MMORPG, Massive Multiplayer Role Playing Game, (Jeu massivement multi-joueurs). Comme le nom le suggère les MMORPG sont les descendants directs des jeux de rôle, mais à la différence de ces derniers, Second Life semble offrir une particularité à ses résidents, la possibilité de se construire une deuxième vie. En effet, la plate-forme n’impose presque aucune règle de jouabilité, il n’y a pas de but à atteindre ni de mission à accomplir comme dans un jeu vidéo traditionnel, au contraire les utilisateurs vont être conduits à construire un univers habitable et à définir continuellement les relations sociales qui s’y jouent.
Si Second Life délègue une part d’appropriation de l’espace virtuel aux Slifers (habitants de SL), nous allons voir à travers cette conférence comment les résidents s’approprient et expérimentent l’espace de jeu que propose un tel dispositif virtuel. Mais, si Second Life représente essentiellement aujourd’hui une plateforme de sociabilité et une vitrine économique pour les marques, de plus en plus d’artistes s’approprient à leur tour ce metaverse. Second Life, présenterait-t-il alors un nouveau territoire de production artistique et de créativité? Si dans une perspective future certaines de nos activités se déplaceront dans ces mondes de pixels, pourquoi ne pas imaginer que les mondes persistants puissent donner la possibilité aux artistes de détourner les contraintes et les limites de la vie réelle ? Second Life est le premier monde à proposer à la fois autant d’espace de liberté, de fonctionnalité et de perspective d’évolution.
Philippe Rosedale fondateur de Linden Labs définit cet univers essentiellement comme une simulation du monde réel, en revanche potentiellement ce monde pourrait permettre en effet de dépasser les limites spatio-temporelles ou essentiellement liées au corps. Second Life permet de créer des identités alternatives, facilite la créativité et la collaboration. L’ubiquité, le sentiment de délocalisation, le coté éphémère de l’œuvre, son immatérialité. Tant de possibilités et de potentiel.
À travers les témoignages des intervenants et à travers leurs projets, leurs œuvres et leurs performances cette table ronde orientera la question sur la création et la possibilité de production artistique dans les mondes persistants.
L’art est en jeu… la parole est aux artistes. PLAY !
Cette rencontre est proposée par Margherita Balzerani et Julien Levesque, étudiant aux Beaux-arts de Paris et à l’université Paris 8. La table ronde sera modérée par Margherita Balzerani, critique d’art et passionnée de jeu vidéo.
Intervenants :
Miltos Manetas, artiste,
Natasha Quester-Séméon et Tatiana Faria, artistes, créatrices du projet l’Île Verte,
Grégoire Diehl, architecte SmoothCore,
Mark Alizart, directeur adjoint du Palais de Tokyo,
Alain De La Negra et Kaori Kinoshita, artistes,
Étienne Parizot, Astrophysicien et
Nicolas Sordello, artiste.

Pour assister à la conférence sur L’Ile Verte dans Second Life, veuillez-vous inscrire sur le blog :
http://humains-associes.org/blog/

Informations pratiques :
La Chapelle des Petits Augustins
Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris
14, rue Bonaparte 75006 Paris
Métro : Saint Germain des Prés

mercredi 9 avril 2008

The GUEST of the month "Avril 2008" : Michael STORA

«L’image é ce ke l’on é»

La représentation en image semblant être le moyen pour de plus en plus d’individus de mettre à distance des affects trop déstructurants. Ainsi, la mise en image serait pour ces personnes l’unique moyen d’évoquer les «non-vus» dans le sens des non-dits. Penser en images, serait une nouvelle donne que les psychanalystes devraient prendre en compte. Cette image, faites de sons et de plans montés, nous donne à voir ce que nous ne pouvons avoir. Le Jeu vidéo nous redonne cette illusion nécessaire qui permet au joueur de manipuler cette image comme elle le manipule. Image télé ou image de soi, la marche dans l’image en 3D enrichit la sensorialité audiovisuelle par celle du toucher.
Toucher l’image, voire, marcher dans l’image, ce rêve est maintenant possible.
Le virtuel ou le geste interactif réactualise tous les processus adolescents. Corps sublimé, corps en quête de rituel initiatique, corps honteux de par le débordement pulsionnel. L’ado est tyrannisé par cet idéal d’un corps, affranchi de toute apesanteur.
Le virtuel, lui permet à l’abri du regard de l’autre mais aussi de ses instances surmoïques et idéatoires de se désinhiber, de s’affranchir. Le bébé reste présent dans ce désir d’illusions projectives, d’illusions d’être l’auteur du monde qui l’entoure. Le monde de la réalité lui rappelant qu’il n’est qu’un être en salle d’attente. Le joueur devenant un héros en salle d’attente…
Ainsi, le jeu vidéo propose de se dépasser, c’est-à-dire pouvoir surmonter les servitudes liées aux exigences du corps, tout en mettant en place un conflit opposant d’un coté le Moi pulsionnel, à travers les exigences du gameplay et des consignes du jeu, et de l’autre le Moi ego cosmique, terme emprunté à B. Grunberger pour définir le sentiment élationnel du foetus, à savoir celui qui permet de triompher.

Michael STORA aka Sandor Ginsber, Psychanalyste dans Second Life

De formation de cinéaste je suis devenu psychologue et depuis je ne cesse de m’interroger sur les liens inconscients qu’il existe entre les êtres humains et les images. Je suis cofondateur de l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines,) pour réfléchir à ce nouveau lien aux images qu’est l’interactivité.
De plus, j’utilise depuis plusieurs années les jeux vidéo comme médiation thérapeutique auprès d’enfants souffrants de troubles du comportement.

ICO, jeu conçu par Fumito Ueda, Développé par Sony sur Play Station 2002.

Depuis 2001, j’effectue des conférences auprès d’association de parents (UNAF, UNAPEI) et des centres culturels et médiathèques pour former des animateurs, éducateurs aux réflexions psychologiques sur les mondes interactifs.
Parallèlement j’exerce comme psychanalyste et reçoit de plus en plus d’adolescents et adultes qui sont « accrocs » aux jeux vidéo et au chat.
De plus à partir de janvier 2007 en collaboration avec France Télécom, nous mettons en place une consultation psychologique pour avatars dans Second Life. Enfin, je travaille sur la réalisation de deux jeux vidéo à valeur thérapeutique. Le premier en association avec l’Institut Curie auprès d’enfants et d’adolescents souffrant de cancer (une reprise de R-mission mais plus métaphorique) et le deuxième en lien avec des entreprises alimentaires et des nutritionnistes pour la population d’enfants et d’adolescents obèses.
Depuis 2007, j’ai été nommé comme expert auprès des ministères de la jeunesse, la culture et l’éducation pour le projet PEM (éducation aux multimédias). Et en 2008 de la commission AB interministerielle des marchés pour le ministrère de l’education nationale et de l’indstrie pour les questions des jeux vidéo à l’école.
J’ai aussi travaillé comme consultant pour Ubisoft, Electronic-Arts, Mimesis sur le contenu des jeux vidéo. Je suis consultant pour Skyrock, Skyblog pour la mise en place d’un travail de réseau pour la prévention des blogs à risque.
Projet : Ouverture d’une clinique du virtuel qui sera un centre de soin, de recherche et de développement, prévu Mai 2008.
Articles.
«Marcher dans l'image: une narration sensorielle», Ed L'Harmattan, sous ladirection de Mélanie Roustan. Coll.: Dossier en Sciences Humaines. Paris2003.
«Le jeu vidéo: de l'addiction.», Revue Adolescence. 2004
"Ico; un conte de fée numérique, histoire d’un atelier jeu vidéo", Revue L’autre. Paris 2006.

lundi 7 avril 2008

Conférence, 8 Avril 2008 à 19h30. REVUE "EDIT" # 8- L'AUTRE/ THE other.

A' l'occasion de la soirée de lancement du numéro 8 consacré au thème de L’Autre / The Other
La revue EDIT : vous invite à découvrir le 8 avril, au Bétonsalon, à partir de 19h30.
Informations pratiques :
47-51 quai Panhard et Levassor Esplanade des Grands Moulins
Rez-de-chaussée de la Halle aux Farines
F- 75013 ParisTél : +33.(0)1.45.84.17.56
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 21h
L’entrée et toutes les activités de Bétonsalon sont gratuites.
L’ensemble de l’espace de Bétonsalon est accessible aux personnes handicapées moteurs.
Métro Ligne 14 ou RER C, Arrêt Bibliothèque François Mitterrandun
plan d'accès est disponible ici
Crédit : campagne réalisée par Marc Dacunha Lopez pour Traverses, livre voyageur – 2008
L'autre au centre d'une expérience artistique de transversalité socioculturelle :
Traverses, livre voyageur.
Karen Guillorel et Margherita Balzerani.
Lisez-moi
Suivez-moi
Echangez-moi

C’est ainsi que démarre l’expérience Traverses, livre voyageur, née d’un voyage à pied effectué en 2006 de Paris à Istanbul. Il s'agit d'une œuvre ouverte qui s’illustre dans les sphères numériques tout autant que dans le réel. Elle s'y matérialise à travers un ouvrage non marchand en plusieurs tomes dédié à l'échange. Le destin de chacun de ces exemplaires imprimés est de vagabonder à la surface de la planète, de mains en mains. Fruit de différents médias, Traverses, livre voyageur devient un vecteur de transmission, de diffusion, de réflexion. Expérience créative et contributive, elle se propose d'être un premier pas vers l’autre.
Pour lire l'integralité de l'essai publié sur Edit-La revue : http://edit-revue.com/?Article=226
En présence de:
Margherita Balzerani, Responsable éditoriale du Tome I de Traverses, Livre voyageur.
Karen Guillorel, Initiatrice et réalisatrice du projet Traverses, Livre voyageur

dimanche 6 avril 2008

Traverses, un livre pas comme les autres! Appel à image.

video
Traverses, livre voyageur est une Œuvre ouverte : il ne s’achète pas, il s’échange, il se partage, il se transmet. Son destin est de vagabonder à la surface de la planète, de mains en mains. Traverses est une expérience de création en construction permanente, un voyage initiatique et trans-univers.
Contribuez dés à présent au tome suivant !
Ce volet, uniquement composé d'images, a pour thématique : « l'autre ».
De l’avatar dans les mondes numériques au clandestin dans le monde réel, de celui qui nous est étranger en amour au migrant géographique, il suscite chez nous un sentiment d’étrangeté, parfois même de la passion. L’autre, celui que l’on ne connait pas, nous attire et parfois nous le rejetons.
A partir de cette relation complexe à l’altérité, nous attendons vos travaux d’image, dessin et photographie en noir et blanc.
Traverses, livre voyageur, est un médium d'expression, mais aussi de diffusion : cette publication est mise en valeur à travers des expositions, des conférences, des évènements de proximité, et des voyages au long cours avec la dimension « héroïque» qui la caractérise.
Immatériel et contributif Traverses, livre voyageur est une expérience artistique au destin inhabituel continuez l’aventure de cette expérience cross-média ! Rejoignez-vous !
L’appel à images démarre le 30 avril 2008 et est arrêté le 31 janvier 2009.
Karen Guillorel aka Nout Eales, Fondatrice de Traverses, livre voyageur.

Margherita Balzerani, aka Margherita Bertolucci.
Responsable éditorial du Tome I, de Traverses, livre voyageur.

vendredi 4 avril 2008

Festival international Exit 2008 : Maison des arts de Créteil

Du 27 mars au 5 avril 2008

Ce festival suit et accompagne les processus artistiques de tous les genres du spectacle vivant. Il révèle de nouvelles démarches artistiques innovants, des formes impromptues et pionnières. Depuis sa naissance, en 1993, il témoigne de l’extraordinaire vitalité de la création contemporaine, au fil de toutes les expérimentions possibles. Cette année, le festival nous donne l’occasion de voir Mmm… (Stravinsky Project Part 2) par la Michael Clark Company. Cette pièce chorégraphique puissante et irrévérencieuse est une collision entre musiques punks et le Sacre du Printemps de Stravinsky. Au programme également, Mieskuoro Huutajat, le chœur de hurleurs finlandais de Oulu qui interprètent des chansons, hymnes nationaux, chants patriotiques et populaires.

Partenaire du festival EXIT, les rencontres professionnelles du CECN se poursuivent à la Maison des Arts. Réalisées en collaboration avec Agnès de Cayeux et Margherita Balzerani, ces rencontres permettent d’explorer enjeux et modalités de la création dans Second Life. En résonance avec la performance d’Eva et Franco Mattes, présentée le soir même à 21H00, cette réflexion s’est élaborée à partir des résidences et travaux d’artistes et de la relation aux publics.

Simples passagères de ce monde virtuel 9,80665 m/s2, Margherita Bertolucci* et jel Olaria** traverseront Second Life le temps de quelques téléportations, d’un serveur à un autre, le temps de quelques arrêts en quelques îles afin de percevoir l’autre exister. Elles désigneront ainsi les contours de ce monde virtuel, devenu si réel, en interrogeant le nouveau standard du web : web 3.0, web 3D : une autre manière d’exister 3.0, un espace de création ?
MAISON DES ARTS ET DE LA CULTURE (MAC)
Place Salvador Allende94000 Créteil
Tel : 01 45 13 19 19